Prix

L’A.I.M. organise  des prix et concours scientifiques dans le but d’encourager la recherche scientifique et de promouvoir des travaux originaux.

Prix AIM aux meilleurs TFEs

Les prix AIM aux meilleurs travaux de fin d’étude sont remis chaque année. Un prix de 400 euros est remis par section de l’Institut Montefiore dont le cursus est très lié à l’Institut : Ingénieur en électricité, Ingénieur en électromécanique, Ingénieur en biomédical, Ingénieur en physique, Ingénieur en informatique et Master en sciences informatiques.

Les lauréats des prix  2016 sont :

Ingénieur électricien
Laurine DUCHESNE
Titre : Machine learning of proxies for power systems reliability management

Ingénieur électromécanicien
Queralt ALTES BUCH
Titre : Mechanical design, control and optimization of a hybrid solar microgrid for rural electrification and heat supply in sub-Saharian Africa

Ingénieur biomédical
Pas de lauréat en 2016

Ingénieur en informatique
Romain Mormont
Titre : A workflow for large scale computer-aided cytology and its applications

Master en Sciences informatiques
Romain Gaillard
Titre : Lightweight Middlebox TCP

Ingénieur physicien
Sébastien NAUS
Titre : Electronic Readout of Memristive Biosensors

 

Prix AIM à la meilleure thèse

Le concours international George Montefiore, institué par notre fondateur, récompensait tous les cinq ans un travail exceptionnel réalisé dans un domaine choisi parmi les spécialités enseignées à l’Institut Montefiore.
Pendant de nombreuses années, ce prix comptait véritablement dans le monde de l’électrotechnique.

En 2014, face à la globalisation et à l’évolution des sciences de l’ingénieur, l’AIM a décidé de faire évoluer ce prix et a créé un prix annuel à la meilleure thèse défendue à l’Institut Montefiore.
Ce prix distingue une thèse de doctorat défendue dans l’année écoulée à l’Institut Montefiore. Le Collège Doctoral de l’Institut sélectionne, parmi les thèses candidates, les trois thèses qui présentent le plus haut intérêt scientifique. L’AIM, dans le cadre de son prix, entend mettre en valeur l’aspect sociétal et les implications industrielles du contenu de la thèse. C’est dans cet esprit qu’elle désigne la meilleure thèse.

Ce prix d’un montant de 3500 euros a été remis pour la première fois en 2015.

Le 18 novembre 2016, il a été remis à Amaury Johnen pour sa thèse de doctorat intitulée « Indirect quadrangular mesh generation and validation of curved finite elements ».